• Oser Être Divin : extrait

    L’orgueil spirituel est la plus grande perte de l’être humain. Chaque fois qu’il y a un progrès de fait, qu’importe lequel, il ne faut jamais oublier que celui qui progresse doit le remettre à la grande Divinité en lui , de manière à maintenir son état de pureté.

     

    Ce que j’écris aujourd’hui dans cet ouvrage est toujours d’actualité, il n’y rien de « vieux », pas d’enseignement ancien ou nouveau, non, tout peut s’appliquer en ce moment encore.

    Nous sommes en 2013, dans le signe du Verseau où il y a cette grande ouverture de conscience. Oui, nous avons accès à toutes les capacités, les grandes connaissances.

    Il ne faut pas oublier qu’un grand peuple et sa terre ont été engloutis, avant nous, motif : l’orgueil.

    Il y a sur le temple de Dendérah, en Egypte, à Louxor exactement, une roue zodiacale d’une grande beauté, dont l’original est au Louvre en France. Entre chaque signe du zodiaque, la symbolique de la vie autour du Nil y est représentée par des signes en zigzague.

    Quand le Nil coulait normalement, les Egyptiens mettaient une petite strie, quand il y avait eu une grande crue bénéfique, ils en mettaient deux et si le fleuve débordait beaucoup, envahissant les temples, il y avait trois stries. Ces marques représentaient la force de la montée des eaux du Nil.

    Les égyptologues ont remarqué qu’à un endroit, il y a cinq zigzagues  superposés, pourtant de mémoire il n’y a jamais eu de Grand Cataclysme en Egypte, car c’était la signification de ceci, alors qui a pu marquer cela ?

    Le zodiaque de Dendérah recèle d’autres grands trésors notamment comment acquérir ou conserver cette pureté si précieuse et créer consciemment.

    Je n’en parlerais pas volontairement, sachant que certains « secrets » sont mieux encodés.

    Il faut savoir qu’une majorité d’Atlantes est réincarnée sur terre aujourd’hui. La grande partie de ceux qui ont vécu les derniers instants de l’Atlantide, je les retrouve dans ma vie présente, dont mon propre père !

    A cette époque il était mon instructeur, mon Maître en quelque sorte. Serez-vous étonnés si je vous dis, que nous parlions le même « charabia », nous nous comprenions, ma mère disait de nous : « Les sorciers sont entre eux, avec un grand sourire », et vers ma quinzième année il m’a offert : un Cristal, pas n’importe lequel, un Morion, c'est-à-dire noir. Nos Cristaux Maîtres Atlantes étaient ainsi. Ma mère était toujours étonnée lorsque mon père et moi étions en présence l’un de l’autre, elle affirmait qu’une étrange énergie, enfin quelque chose d’indéfinissable se trouvait entre nous et dans ces moments là selon elle : « Rien ne pouvait nous séparer, personne ne pouvait franchir cette ligne invisible ».

    Nous nous amusions beaucoup de son étonnement et son étrange lucidité.

    Avant d’en terminer avec ce chapitre, je me devais d’apporter une précision qui, pour moi, m’étonne encore aujourd’hui,  bien que rien n’est dû au hasard, j’en ai plus que la certitude.

    Le roi en place à l’époque dont je vous parle, s’appelait OUR et en Atlantide, le soleil avait une place particulière et nous étions dans l’adoration de cet astre qui représentait ni plus ni moins que la lumière originelle sur la terre. Nous l’appelions SHIN.

    Dans ma vie actuelle, je m’appelle CHINOUR. C’est le nom de mon mari. Nous sommes de la même famille.

    Shin est aussi une lettre hébraïque, elle représente le feu et signifie : choix, chemin, c'est-à-dire suivre le feu en soi, soit le feu humain qui est la peur avec tout son attirail d’émotions, soit le feu Divin, la route éclairée de sa Conscience. Si ce n’est pas une chance de porter un nom pareil !!!

    En vous le décodant bien, soit je suivais le feu de Our, c'est-à-dire ce que je n’avais pas réglé en Atlantide : la peur culpabilité et je continuais ainsi pour ……. Soit, je choisissais de m’éveiller et c’était celui de ma Conscience Divine. Inutile de vous dire ce que j’ai choisi, vous le savez déjà.

    En écrivant ces lignes j’ai envie de rendre grâce, encore et encore à cette Vie Dieu qui coule en moi, et en vous TOUS, merci, merci, merci !

    Tout est PARFAIT !

    La Vie je t’aime !

     

    NB : Du plus profond de mon cœur, je rends grâce à Reiki, cette énergie Divine qui chaque jour accompli des guérisons merveilleuses et qui est à la base de toutes mes pratiques et enseignements. Canaliser cette merveille est à ce jour le plus beau cadeau de ma vie, car Reiki est : l’énergie de Vie Universelle de la Lumière !

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :