• En avant première un extrait d'Oser Être Divin, pour VOUS !

    Chapitre 4

     

    Thibaud

    Le Miracle de l’Unité Totale

     

    Si je n’avais qu’un mot à dire à cet instant : « Dieu de mon coeur je t’aime ! »

    Françoise Chinour

     

    Nous sommes le 4 Février 2013 et je reçois un SMS d’Axel et Aurélie sur mon portable m’expliquant qu’elles ont un ami très cher qui vient d’avoir un très grave accident de voiture. Il est en service de réanimation à Poitiers, sévèrement touché à la tête, entre autres et dans le coma.

    Elles me demandent si je peux aider ce garçon nommé Thibaud.

    Comme à chaque fois que je fais ce genre de chose, je leur demande d’être beaucoup plus précises car un prénom comme le sien est très répandu.

    Elles me donnent les informations nécessaires pour que je puisse aisément faire ce  contact. Vu son état, il ne peut pas me donner son consentement verbal. Je leur dis que je vais me mettre en communication directement avec son âme et si elle le désire, je lui viendrai en aide. Si elle ne le souhaite pas, je ne pourrai pas faire plus : je rappelle que je suis engagée complètement dans le service à cette  Lumière Divine, qu’en mon cœur je nomme Dieu  et que je respecte totalement le libre arbitre Divin en chacun : donc de son âme.

    Naturellement, elles sont d’accord et elles m’affirment que, quelle que soit la décision de Thibaud, elles l’acceptent et me font confiance.

    Je trouve extraordinaire de rencontrer des personnes qui me font à ce point confiance sur des travaux qu’elles n’auraient peut-être pas imaginé exister auparavant. Aujourd’hui c’est grâce à mon amie Catou qu’elles ont eu l’information : adorable amie qui mettrait selon ses propres mots, sa vie entre mes mains et pourtant lorsque je l’ai connue en bon docteur en Pharmacie, elle ne croyait que ce qu’elle voyait comme quoi, il faut croire que cette approche d’énergétique naturelle lui a fait du bien !

    Mais revenons à Thibaud.

    Je me mets aussitôt en état de communiquer avec cette âme et je suis très rapidement en contact avec elle. Je la sens vraiment affolée, la porte de la Lumière est ouverte en grand, l’âme de Thibaud n’est pas loin des derniers plans avant de rompre sa corde d’argent. Lui en bas, il voit l’état de son corps physique et ça l’affole encore plus. Je le vois se retourner et il regarde cette lumière, douce, chaude, aimante, voire amoureuse, derrière lui et en bas, il se voit en très mauvais état. Il a conscience des dégâts qu’il a dans son corps. Il ne sait pas quoi faire : doit-il continuer à s’ascensionner et mourir sur notre plan terrestre ou bien regagner son corps ?

    Mon travail consiste à être près de lui et à lui expliquer, à lui verbaliser la situation, un climat de grande confiance se crée immédiatement entre lui et moi : c’est merveilleux ce moment, j’en ai les larmes aux yeux : cet amour, mon Dieu cet amour !

    Il me dit que sa maman, qui est à cet instant, à l’autre bout du monde sait qu’il a eu un accident : elle est profondément désespérée, elle a très peur de perdre son fils.

    Thibaud a le sentiment que sa maman ne pourra pas se remettre de sa disparition. Alors, il me dit :

    « Tu sais, je vais regagner mon corps, car je ne veux pas faire souffrir ma mère, je vais revenir uniquement pour elle. Je le regarde droit dans les yeux en lui disant :

    « Thibaud, tu ne peux pas regagner ton corps seulement pour ta maman, tu dois y retourner si tel est ton choix, par Amour pour toi, c’est ce qui t’est demandé et c’est le but de ma présence auprès de toi. Que tu acceptes ou non, elle aura les forces nécessaires pour se remettre de ton décès, si tel est ton choix. Je suis là, devant toi pour que tu comprennes que le retour ou le départ vers cette Lumière, doit être choisi par Amour pour toi, il ne s’agit que de cela, mais il est capital que tu le comprennes.»

    Il a beaucoup de difficultés à intégrer le sens de mes mots, car il est très « loin » de ce que je suis en train de lui dire, tant sa situation l’affole. Il regarde à nouveau son corps, il sait qu’il n’est pas en très bon état et je le vois, attiré par le départ vers la Lumière : à cet instant son choix penche vers cette éventualité là !

    La séance s’arrête, je ne peux aller plus loin. 

    Je préviens les filles en leur disant que, non seulement, la porte de l’au delà est ouverte en grand (ce qui n’est pas bon signe), mais que pour l’instant, le choix de Thibaud va plus vers le départ que vers la réintégration de son corps physique. La nouvelle est accueillie avec peine, j’entends des sanglots au téléphone et ça me rend triste, mais il en est ainsi, je dois rester dans cette neutralité de cœur et de compassion envers les douces amies de Thibaud.

    Je leur dis que je reste en « vigilance orange, ce qui veut dire que dès que Dieu en moi me sollicite, je vais reprendre la séance avec Thibaud, jusqu’à ce qu’il prenne une décision définitive et l’aider au mieux soit à nous quitter, soit à revenir. S’il veut même un accompagnement jusqu’au plan de Lumière où il se sait attendu, je ferai aussi cela, car c’est un merveilleux cadeau pour l’âme en partance et cela se passe toujours dans une grande douceur. En plus, il accepte ma présence et surtout le fait de dialoguer avec moi.

    Peu après la conversation au téléphone avec mes amies, je reprends contact avec Thibaud et je le vois toujours attiré par le départ, mais toujours aussi affolé et angoissé. Il regarde cette Lumière et son corps, il est paniqué. Je m’approche et nous ...............

    Suite dans mon livre Oser Être Divin, je précise que cette histoire est authentique, comme toutes celles racontées dans cet ouvrage et écrite avec la permission de Thilbault.

    Un grand merci à lui!

    Plein, plein d'amour en ces temps de si beaux changements.

    Vous êtes dans mon coeur.

    Françoise CHINOUR


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :